• Facebook Social Icon

Raison sociale : AMAD - Siège social : 18 rue Clément Ader - 42 160 Andrézieux-Bouthéon - Tel : 04 77 36 48 29 - Mail : contact@amad-loire.fr

Association Loi 1901 reconnu d'intérêt général - SIRET : 403 030 414 000 45

Consultez l'ensemble de nos mentions légales ici

       AMAD est une association à but non lucratif loi 1901. L'association oeuvre depuis plus de 23 ans auprès des publics fragiles de la Plaine du Forez.

Fondée en 1995 par sa directrice Madame Bouanani-Hammache, l'association s'est ouverte sur Saint Etienne et la Couronne stéphanoise et bientôt sur l'Ondaine.  

Le développement de l'association est passé par l'ouverture de services qui participent à faciliter et améliorer le maintien à domicile : service d'aide et d'accompagnement à domicile, service de soins à domicile, accueil de jour Alzheimer et aujourd'hui la création d'une Résidence Autonomie. 

AMAD, anciennement Maintien à domicile du forez est devenue une structure référente dans son secteur en valorisant ses deux missions :

-Proposer des emplois stables et qualifiants à des femmes en difficulté avec l'emploi

-Développer et améliorer le maintien à domicile des personnes âgées, handicapées ou affectés par des maladies chroniques, mais aussi des personnes en sortie d'hospitalisation

Labellisée Qualité Loire, l'association porte une attention particulière à la qualité de service, au recrutement et  à la formation de nos intervenants.

AMAD se réorganise pour toujours mieux servir ses objectifs : vous retrouverez dès janvier 2018 nos services répartis :

SERVICES

Aide et accompagnement

Hébergement

Hébergement

Nos Principes Ethiques et Déontologiques

 

Les principes éthiques et déontologiques d’AMAD défendent une aide de qualité, dans le respect de la personne, de ses droits et dans une relation de confiance. Ainsi, chaque prise en charge est construite à partir de 4 principes fondamentaux :

 

PRINCIPE N°1 

LE RESPECT DE LA PERSONNE impliquant réserve et discrétion, pour chaque salarié et membre de l’association et à tout moment de la prise en charge.

 

Il se décline en prenant en compte les droits de l’usager :

  • Le respect de la personne, de ses droits civiques, de ses opinions et convictions notamment politiques, et de ses croyances religieuses ;

  •  Le respect de son espace de vie privée, de son intimité, de son intégrité, de sa dignité ;

  • Le respect de ses biens avec interdiction de recevoir toute délégation de pouvoir sur les avoirs, bien ou droits, toute donation, tout dépôt de fonds, de valeur ou de bijoux ;

  • Le respect de sa culture, de son choix de vie et de son projet de vie quand il est formulé ;

  •  Le respect de la confidentialité des informations confiées à l’association ;

  • Le libre accès aux informations contenues dans son dossier.

 

PRINCIPE N°2 

UNE INTERVENTION INDIVIDUALISEE ET DE QUALITÉ qui engage AMAD à :

 

  • Offrir selon une approche globale de la personne et un principe d’ajustement continu des prestations répondant aux besoins et attentes de l’usager, un service adapté à sa demande en veillant à une évaluation des besoins exprimés voire latents ;

  • Veiller à limiter son offre aux besoins de l’usager ;

  • Favoriser la participation active de l’usager et de son entourage dans la conception, la mise en œuvre et le suivi du projet d’accompagnement ou de soins ;

  • Favoriser l’implication et la participation de l’usager et de l’entourage dans l’accompagnement à l’autonomie (faire avec la personne, l’aider à faire, lui apprendre à faire) ;

  • Garantir la transparence des actions mises en œuvre pour l’usager afin de s’assurer à tout moment de sa compréhension, de son consentement éclairé et de son libre choix ;

  • Permettre une approche et une aide coordonnée avec l’ensemble des partenaires sociaux et médico-sociaux entourant l’usager, si la situation le nécessite.

 

PRINCIPE N°3 

UNE JUSTE DISTANCE PROFESSIONNELLE visant à :

 

  • Eviter autant une relation excessivement centrée sur la technicité qu’une relation excessivement centrée sur l’affectivité.

 

PRINCIPE N°4 

UNE PROTECTION DES PERSONNES à travers une relation permettant de :

 

  • Protéger l’usager face à d’éventuelles pratiques non satisfaisantes ou malveillantes : AMAD est attentive aux problèmes de maltraitance, aux situations pouvant mettre en danger physique ou psychologique les personnes ;

  • Protéger le personnel de toute situation à risques et en garantissant la protection des salariés vis-à-vis du harcèlement ou de toutes formes de discrimination.

​CHARTE BIENTRAITANCE

  1. Respecter l’intégrité physique, psychique et l’environnement de la personne fragilisée par l’âge, la maladie, le handicap

  2. Favoriser une qualité de vie sociale aux usagers et accorder une attention à son entourage.

  3. Ecouter l’usager dans le respect de son choix de vie et de soins à son domicile et en accueil de jour.

  4. Etre attentif aux changements physique, psychique de la personne et de son environnement.

  5. Garantir une veille sociale et financière en signalant tout problème pouvant porter atteinte à la sécurité budgétaire de la personne.

  6. Assurer la confidentialité de l’accompagnement en veillant à respecter les données personnelles, environnementales et médicales de l’usager.

  7. Assurer le relais et l’information des aidants naturels.

  8. Garantir  un accompagnement individualisé au sein des équipes avec l’objectif  de garder l’usager au centre de ses préoccupations.

  9. Signaler tout acte, attitude, propos, négligence portant atteinte à l’intégrité physique, psychique, financière et environnementale de l’usager.

  10. Reconnaître la personne âgée et/ou handicapée comme un adulte à part entière avec un vécu et une histoire de vie qui lui sont propres.